mardi 12 novembre 2013

GIB ACHT - DRITTE WAHL

(2010)



   Huitième opus des Rostockois, 'Gib acht' se veut différent du reste de la discographie du Troisième Choix, même si la tendance de fond qu'est la volonté de sortir hors du ghetto deutschpunk est présente depuis une bonne dizaine d'années déjà. Différent car  plus ouvert encore sur d'autres registres, reléguant le deutschpunk frustre et lourd de leurs origines au rang de simple ingrédient de base dans leur recette musicale.

  Alors que s'est-il passé ? Au départ Dritte Wahl était un de ces groupes issus de l'ancienne DDR qui  proposait ce son rauque, brut et sale, typique de l'ostpunk avec ces paroles ne croyant plus en rien, Ouest ou Est, scheissegal. Mais eux avaient LE truc en plus. Ils avaient largement été influencés par le heavy metal, transformant leur son en quelque chose d'unique : du heavy punk pouvant plaire au plus grand nombre des bourrins locaux. Les années passent, le succès est au rendez-vous. La lassitude aussi sans doute. Désireux d'évoluer et de ne pas se caricaturer ad nauseam comme tant d'autres formations, Dritte Wahl se mit à voguer vers d'autres eaux. La mort en 2005 de leur chanteur et bassiste historique, accélera les choses et le groupe devint une machine rock de taille modeste, mais suffisamment reconnue pour ne pas vouloir se reposer sur ses lauriers. 'Gib acht' comme son prédécesseur sort donc largement des sentiers battus du "punk metal vénère" de jadis mais pousse le vice en peu plus loin.

  Musicalement, il en ressort une impression de grande maitrise. Les instrumentistes sont très à l'aise et leur expérience est manifeste. Les solis à la guitare parsemant le CD sont variés, de qualité, bien exploités, rien à dire. Il en va de même pour la rythmique bien qu'elle soit toujours très carrée et un brin rigide. Le guitariste comme le batteur forts de leurs 20 années de pratique se permettent donc de nombreuses démonstrations de style plus ou moins ostentatoires. On naviguera allégrement entre le son classique DW, le ska, le rock simple, ou le metal bien basique, au gré d'influences variées allant des Skatoons, Farben Lehre, In extremo voire Gravedigger sur 'Alles für den Wind', et évidemment à  Iron Maiden pour les solis. Trompettes, piano, violons, clavecins, cornemuses viendront ainsi squatter de temps à autre tel ou tel morceau, ajoutant une touche plus exotique aux compositions des Rostockois. On appellera celà sans doute "l'effet maturité". Le résultat peut-être des plus aboutis ('Wo ist mein Preis ?'), convenu ('Das sieht gut aus') ou dégueulasse ('Mama hol' den Hammer'). A titre d'anecdote, il est intéressant de noter que le titre 'Ich bin dafür' figure à la fois dans une version très pop-rock, et sous une autre bien plus proche des grandes heures de 'Nimm drei'.

  Au niveau de la voix, peu de surprises par contre, on retrouve la même grosse voix que sur 'Fortschritt', très proche de celle de Busch'n (RIP). Cependant en dehors des plans strictement rock, où les lignes de chant sont linéaires, on trouvera des expérimentations plus lyriques, véritable exercice casse-gueule en allemand. Pas forcément des plus réussi, notamment sur 'Ich bin's'.
Les textes quant à eux sont dans la continuité des opus précédents. Dritte Wahl n'abandonne pas complétement le côté frondeur et désabusé du punk rock, mais entretient également savamment une fascination pour le voyage, la mer, comme pour aller vers les autres sans se renier. Et finalement celà va souvent de pair avec la musique.


  Au final, bien plus qu'un album de punk allemand, il faut appréhender cette galette comme un de ces innombrables albums de rock. Tout simplement. Avec ce que celà implique comme ouverture et musicalité pouvant déranger voire rebuter les fans primaires d'agression musicales punk, dont je suis.





Recommandé :

* Pour le son fidèle au Dritte Wahl des années 90 :
-'Alles wird gut', au texte un brin cruel
-'Fliegen'
-'Gib acht!'

* Pour les expérimentations :
- 'Wo ist mein Preis ?', aux relents de Mozart (!)
- 'Danke', proche de D.A.F. ou autres Abwärts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger