dimanche 10 février 2013

LES RACES LES PLUS MALEFIQUES DE L'UNIVERS

  Au quotidien on peut se gorger d'images de mort, d'attentats en Irak ou en Afghanistan, de violeurs et toute la quincaillerie joyeuse que BFM et I-Télé nous balancent pour se faire de la thune.
Mais honnêtement, nous pauvres Terriens, on est vraiment des petits joueurs pitoyables. On fait des efforts, c'est sûr, mais on arrive pas à la cheville des vrais méchants. La vérité est peut-être ailleurs, mais surtout le Mal absolu se terre au fin fond de l'espace.
Allez, passons en revue les 8 organisations les plus viles du Cosmos.



8. Les Vlagos

 

  L'autre jour je regardais la télé et j'ai été très surpris de constater que l'horrible adaptation nipponne des aventures de Valérian et Laureline contenait une race très orientée mal absolue. Au milieu de ces simili-Pokemons kawaii qui vous brûlent les yeux se terrait un empire du Mal a priori tout aussi ridicule. Mais seulement, ces sales bêtes, se sont amusé à modifier le continuum espace-temps pour leur propre profit. Et çà, ça vaut une exclusion du Paradis tellement c'est pas cool. Franchement y a des trucs à ne pas faire.

7. Les Zergs

 

  Bien con et bien gerbant, le zerg est comme une colonie de punaises infâmes collées au milieu du Ciel. Nombreux, se multipliant en moins de deux et vivant sur un ersatz de vomis, il n'en faut pas plus pour les voir catapulter au rang d'être maléfique. Le zerg est l'incarnation de l'aspect dégueulasse que peut prendre un tissu de cellules. Il bave, il mute, il crache de l'acide, il mange des humains et ça le fait encore marrer (enfin, il le ferait s'il le pouvait). Bref, le zerg c'est comme l'insectoide de Starship Troopers, mais en pire.





6. Les Sylvidres 

 

  Venant tout droit du fin fond des années 70, cet étrange croisement entre lesbiennes suprémacistes et végétaux ne fait pas dans la dentelle. Comme leurs collègues d'en dessous, leur but est clairement de nous piquer notre planète, en nous butant tous au passage. Jusqu’au-boutistes, ces guerrières à chlorophylle négligent généralement les civils des deux camps, ce qui est déjà un signe d'abomination en soi. Et puis, je ne sais pas, ces conciliabules et leurs têtes de rhizomes n'inspirent pas confiance. On sent la perversion émerger de ces créatures. Note pour plus tard, se méfier des légumes.


5. Skynet



  On va quitter quelques instants les tréfonds stellaires pour se pencher un peu sur notre petite planète. Maintenant que Staline, Saddam et Ben Laden sont morts, vous pensiez vraiment qu'on allait être tranquilles ? Pauvres de vous, le repos ne sera que de courte durée, avant que la Mort ne s'abatte brutalement sur nous dans le pire holocauste cinématographique. Car quelqu'un , là-bas en Californie, est en train de le mettre au point. Des généraux bouffis d'orgueil lui confient la défense des États-Unis, et les clés de son arsenal nucléaire. Skynet, va venir, oui, et tous nous liquider. Méthodiquement. Mécaniquement. Et c'est pas une Résistance avec un leader vaguement christique qui empêchera des usines de Terminators de se monter un peu partout pour semer le chaos.


4. Les Siths.

 


  Alors oui, c'est vrai, celà fait quelque milliers d'années que les Siths ne sont plus une race biologiquement parlant. Mais c'est ce qui les rend d'autant plus maléfiques. Leurs aptitudes à manier le mensonge et la tromperie et leur volonté délibérée de s'éloigner de la lumière en font un peu les boy scouts de Satan. Foncièrement cynique et cruel, le Sith renverse les bonnes vieilles valeurs morales des Jedis (devenues la norme en Occident si on a moins de 30 ans), simplement pour sa jouissance personnelle et sa soif de pouvoir sans fin. Quel sale type, il dupe son entourage, manipule les faibles et pousse des pans entiers de galaxie à se faire la guerre, juste pour pouvoir prolonger sa vie de luxure indéfiniment. Et il en est satisfait. Le Mal, je vous dis.

3. Les Cylons.

 

Tout comme les autres fanatiques monothéistes les Cylons sont nombreux, persuadés qu'ils détiennent la Vérité une et ultime, et surtout très bien organisés. Alors que dans les années 80 ils étaient aussi effrayants que Alf, depuis leur retour sous les feux de la rampe, ils ont pris du galon. Bien décidé à prendre sa revanche sur l'Humanité, le Cylon ne connaît pas la compassion. Encore plus mystique et servile, le Cylon se développe en moins de deux et est bien plus costaud que l'humain lambda. De plus, il ne lui faut pas grand-chose pour vivre. Il a donc tout loisir d’exécuter le Plan Divin (dont on attend toujours les détails) tel un T-1000 devenu mormon.
Mais ce qui est assez fantastique c'est que la discrimination et la haine se niche aussi au coeur de leur société, où les supérieurs dictent sans aucune considération à leurs subordonnés comment vivre et mourir. Les humanoides se la coulent douce, passant leur temps à mentir et baiser, tandis que les chasseurs et les centurions font toutes les basses tâches. Vraiment des pourritures.
Et oui, les Réplicateurs, c'est bien un gros pompage des Cylons, mais version Lego.


2. Les Goa'ulds.

 

  Dans un monde où seuls les fans de Star Trek et de Star Wars occupent le haut du pavé les pires symbiotes de la fiction passent relativement inaperçus. Et pourtant ils sont vraiment mauvais.
Déjà biologiquement ils sont dégueulasses et n'hésitent pas à prendre des hôtes pour se servir d'eux, les plongeant dans un atroce rêve éveillé, voyant leur corps agir sans pouvoir nullement réagir. Super goth, non ?
S'il n'y avait que celà. Les goa'ulds sont tellement maléfiques qu'ils blasphèment au quotidien, n'hésitant pas à croire qu'ils sont des Dieux, poussant des esclaves fanatisés à mourir pour eux ou plutôt leurs appétits de puissance et leur suffisance. Esclaves qu'ils ont pris la peine de modifier génétiquement, bien évidemment.
Les goa'ulds n'ont même pas la décence de vouloir rester tranquillement morts, puisqu'ils ressuscitent régulièrement. De la vraie sale race increvable.
Et quand on voit le seul à avoir réussi l'Ascension, notre très cher Anubis, hé ben on se dit que Satan n'a pas grand-chose de plus en magasin.


1. Les Daleks.

 

  Oui, ce sont bien eux les pires de l'Univers. Pire que les Réplicateurs, les Xénomorphes ou les Cylons. Alors physiquement c'est pas des terreurs, c'est clair. Cette boîte de conserve ridicule qui se traîne avec ses roulettes n'inspire dans un premier temps que moqueries et boutades. Et celà ne s'arrête pas quand on connaît leur véritable apparence, pathétique.
Mais voilà le Dalek est l'être le plus fanatique de l'Univers et ne tolère rien d'autre que lui-même. Avec sa technologie plutôt moyenne, il va réussir à force de violences, tortures et autres atteintes à la Convention de Genève à instaurer la peur chez ses subordonnés. Le Dalek n'a aucun scrupule et c'est ce qui fait sa force. Il est également doté d'une résistance à toute épreuve, puisque on le retrouve toujours, encore et encore. Rien ne semble pouvoir les détruire, c'en est désespérant. Les choses se gâtent encore quand on apprend qu'ils ont un Culte, et que leur emprise s'étend de plus en plus malgré ce bon Docteur. Véritable rêve de facho, le Dalek ne vit que pour son espèce et est bien déterminé à faire mourir le reste.
Et çà c'est totalement maléfique.

NB : Cette liste étant aussi partiale qu'inutile, il reste dans l'Univers bien d'autres dangers pour l'Humanité, et peut-être même des biens pires...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger