lundi 21 janvier 2013

COMMENT DEVENIR CRITIQUE MUSICAL EN 2 MINUTES

Disclaimer : Franchement j'ai hésité à mettre ça en ligne, et je ne sais pas si ça va rester.


Salut,

 tu veux apprendre à écrire des supers chroniques comme sur Métalorgie ou les Eternels ? Ou dans Meuse actuelle ? Seulement tu n'es pas sorti d'une école de journalistes, tu n'y as même jamais mis les pieds ? En plus tu fais des fautes d'orthographe ? Aucun problème, tu peux y arriver vu le QI moyen du journaliste moyen. Allez, je suis pas comme ça, je vais même te dévoiler mes petits secrets.

1. Fais ton intéressant.
Faut que ça buzze, faut que ça baise. Les stars, la mort et le cul, voilà le secret. Si tu causes le premier de l'équivalent musical de Britney Spears en train de se doigter après un meurtre, tu es tranquille pour un moment, ta gloire est faite. Au pire tu peux monter un groupe minable pour faire parler la hype.  Genre le premier groupe de Oi! composé uniquement de mini-miss, ça serait pas mal pour faire jacter. Ah oui, et un bon sens de la formule choc t'aiderais grandement dans ta quête de renommée.
Repense donc à toutes les pubs que tu as vu dans ta vie, et reproduis le schéma.

2.Trouve ton créneau. 
Il y en a une infinité, le tout étant de trouver celui qui te permettra d'étaler un maximum ta science sans aucun professionnalisme ('vont pas aller vérifier ces cons). Par exemple, les gâteaux que l'on fait avec 3 euros. Ou bien un blog dédié aux trucs nerds, même si c'est pas très original, on va pas se mentir ('suffit de parler de Batman, Star Wars ou Mario, de deux mangas "underground"- c'tte blague- et de l'iPhone 4255850.3).
Moi j'ai opté pour la musique jamais chroniquée par un francophone, comprendre punk allemand et autres musiques "craignos". Ouais, je donne une nouvelle perspective à votre vie.

3.Créé une ambiance de convivialité avec ton lecteur.
Il ne faut pas qu'il ait l'impression de lire un rapport sur tous les entretiens qu'il a passé avec un huissier.
Non, faut faire des "blagues", le tutoyer, lui donner des petits conseils, être "street" et s'inscrire dans son Univers en utilisant ses références. Il faut briser la distance géographique avec le choc des photos, le poids des mots. Ah non, ça c'est Paris Match. Tu vois, c'est facile, je viens de faire une utilisation de références françaises types tout en essayant pitoyablement d'être drôle.
Oui, ton lecteur ,même s'il l'ignorait, a besoin de toi, prends le par la main et fais-lui voir des étoiles.

4.Présente toujours le même plan. L'air de rien.

*Accroche : Lieu commun/Jugement injuste provoc'/"Aujourd'hui j'ai mangé un Flamby et ça m'a fait pensé à Metallica"
*Présentation du groupe si inconnu au bataillon : "Metallica, formation reconnue chez tous les nullos blancs de pavillons, fut fondé en 1977 à Los Angeles par Lars Ulrich et James Hetfield, tous deux alors brancardiers".
Sinon bref rappel et mise en abîme historique. "Après deux excellentissimes albums en 1986 et 1988 suivis de 8 grosses merdes sans nom, voyons voir ce que nous réserve le groupe que l'on adore tous détester".
*Musique en elle-même : Technicité  : Oui/Non
                                          Production : Excellente/ A chier
                                          Intérêt : Oui/Non/Bof
                                          Bizarreté : Oui/Non/Autiste
                                          Génie musical : Oui/Non
* Chant :                          Juste : Oui/ Non
                                          Adapté : Oui/Non
                                          Beau : Oui/Non
                                          Grunt  : Oui/Non
*Les paroles :                  Profondeur : Oui/Non (comprendre parler de la mort ou du capitalisme)
                                          Plus de huit mots : Oui/Non
                                          Écrites par Goldman : Oui/Non
*Conclusion : Phrase pompeuse commençant par 'Au final'
*Pistes recommandées : celles que tu filerais à un pote dans la vraie vie sur clé USB.


5. Mets des images pour renforcer ton propos.

                  Très important une petite légende, chic et choc. Pas comme celle -là.

Et bien sûr quand c'est vraiment nécessaire, il faut une vidéo Youtube.



6.Propage l'air de rien un point de vue politique, moral et sociétal biaisé.
A l'aide de généralités et de jugements à l'emporte-pièce fondamentalement injustes, encore une fois. Surtout n'hésite pas à t'inscrire là aussi dans une communauté de jugements partagés par ton groupe social de prédilection, tout en faisant mine de gueuler et de t'indigner un peu plus fort que le voisin.
Tu as plusieurs modèles-types comme "métalleux frustré", "extrême droite et charentaises", "j'suis trop bonne, j'suis trop hype", "sponsorisé par Louis Vuitton", "Géraldine écrit son blog" ou enfin les fameux et ultimes  "voix divines modèle patriarcal plus ou moins mono-abrahamiques".
Note qu'ici j'ai choisi un modèle un peu moins représenté mais tout aussi caricatural, le modèle "tous des cons, vive l'anarchie, L'ANARCHIE, T'ENTENDS PUTE NEGRE ?! ". 
Lis bien l'exemple suivant, et apprécie le talent :

Metallica ne se donne même pas la peine sur Death Magnetic de remettre en cause ses fondamentaux. Tel le Benoît XVI, ils restent accrochés à leur crédo éternel et pitoyable : faire du bruit pour du bruit, que le fan se contentera d'acheter car c'est un fan.

On a donc, en faisant mine de parler de musique, montré de manière ostensible que :
- le Pape est un gros con, coincé dans son dogme
- tu hais les chrétiens et ça doit remonter à ta petite enfance où il y a eu des trucs pas nets
- Metallica sont des grosses feignasses junkies de merde depuis 1991
- les fans sont des gens tellement consuméristes qu'ils ne valent pas plus que de la merde.

Pas mal sur juste trois lignes, non ?
Pour t'inspirer regarde au moins 40 minutes par jour TF1 (point de vue terroir/beauf), BFM TV (pro-juif, pro-Sarkozy, pro-libéralisme économique), les chaînes du groupe Canal+ (pro-weshs, pro-bobos, pro-socialiste, pro-Parisiens), voire même si tu as des dons en langue étrangères, CNN, Fox News et Al-jazeera, les classiques du genre. Après ça vient tout seul, que tu sois en accord avec eux ou non.


  Voilà, tu as à présent toutes les clés en main pour réussir ta vie professionnelle dans le journalisme et la critique musicale plus particulièrement. Mates, c'est la dernière étape du plan, comme dit dans le numéro 4. Trop ouf, non ? Ce que certains mettent des années à apprendre en cours, grâce à Internet nous est révélé en quelques paragraphes.
Ca valait le coup de lâcher le porno, deux minutes.
Phrase type d'humour sale et nerd en guise de conclusion type et non imaginative.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger