dimanche 16 septembre 2012

TOP 10 INUTILE (UN DE PLUS)

  Outre des goûts musicaux douteux, on pourra trouver ici de temps en temps un goût télévisuel douteux. Histoire de changer un peu.
Le blog devait au départ rester uniquement musical ou touchant de près ou de loin à la musique. Mais contaminé par le virus de blogomanie et du racontage de vie, votre serviteur va amener sa pierre modeste à l'édifice incommensurable des articles ne servant à rien du tout.
J'aurais pu poster des trucs kiffants du genre l'unique parade soviétique des années 90 ou des conneries du genre. Ouais, mais non.
Comme nous tous quasiment en Europe de l'Ouest, capitaliste, décadente et pervertie (tout y est là, non ?), j'ai été gavé aux dessins animés américains bien cons et marrants du style des Simpsons. Parce que ce genre de programme est véritablement addicitif.
Les bonhommes jaunes de Groening n'étant plus trop en forme depuis une dizaine d'années déjà, celà fait déjà quelques années que la famille Smith de Langley Falls, Virginie, a pris le relais.

  Alors tant qu'à faire un truc qui sert à rien, autant écrire sur la meilleure série des années 2000 aux côtés de Futurama.
Voilà donc un nouveau top 10, celui des meilleurs épisodes d' 'American dad' à mon sens. J'adore les top 10 c'est plus fort que moi que voulez-vous ?
Il se trouve que dans liste ci-dessous la part belle a été faite aux épisodes un peu fantastiques et/ou mettant en avant Francine, Steve ou bien évidemment Roger.
- Francine car elle est toujours seule et éplorée dans sa vie de merde de femme au foyer en totale contradiction avec sa jeunesse, que l'on découvre de plus en plus trash avec les saisons.
- Steve car c'est un nerd/loser de première éternellement puceau et fan de Star Trek ou de Galactica pleurant après l'affection de son père, dans les jupes de sa mère mais qui possède un indécrottable bon fond le rendant sympathique.
- Et enfin Roger, l'alien alcoolique, héroinomane, mythomane, omnisexuel, narcissique, immature au possible qui est tout simplement un des meilleurs personnages animés de toute l'Histoire.

  Oui le personnage central, Stan, ne me fait pas rire plus que celà. Le nationalisme reaganien et les complexes d'Oedipe çà va bien cinq minutes mais c'est vite saoulant. De même il s'agira surtout d'épisodes des dernières saisons, la série ayant trouvé son rythme et son ton à partir de la saison 3.

Note : l'alignement craint, je sais...


10. Hot water (S7E1)

Ou l'histoire d'horreur la plus humide de tous les temps.


http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=7&ide=1







09. Dungeons and Wagons (S2E5)

Les deux histoires entremêlées ici  se complètent l'une l'autre et montre bien les deux extrêmes des styles de vie que l'on peut mener dans un famille de la classe moyenne actuelle. Des nerds (oui, le nerd est kiffant à faible dose) et des jackys/skinheads à la Baboulinet/gangsta de minorités variées : juste ce qu'il faut.






 http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=2&ide=5

 



08. Cops and Roger (S5E14)

Parmi les épisodes plutôt normaux c'est de loin mon préféré. Roger est tellement à l'aise dans son rôle de flic qu'il devient corrompu en à peine trois heures. Respect.

 http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=5&ide=14






07. The best Christmas story never (S2E9)

Jane Fonda, des soviétiques, l'origine révélée des tubes du disco, les années 70 comme si on y était et la fée des dents reconvertie. Les épisodes de Noel sont en général soignés mais celui-là fait fort !

 http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=2&ide=9

 

  

 

 

 06. Great Space Roaster (S5E18)

 La vie sexuelle de Roger enfin mise à jour (il se sera tapé la Terre entière sauf Steve, Hayley et Klaus) et une des vengeances les plus machiavéliques avec celle citée au dessous. Du Grand Grand Roger.
Les références à Alien sont particulièrement bien ficelées.



http://www.americandad.fr/Episodes.php?ide=18&ids=5




 05. Escape from Pearl Bailey (S4E4)

Franchement si jamais je trouve le même masque indien de la vengeance je me le prends aussitôt.
La visite de l'école et de ses différents clans est elle aussi épique.

http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=4&ide=5

 

 

 

 

 

04 The One that got away (S4E2)

Roger se pourrit lui-même la vie. Voyage au cœur d'une schizophrénie spécialement débile.

  http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=4&ide=2

 

 

 

 

 

  

 

03. In country ...club (S5E1)

Le décalage entre les ambitions de Stan pour son fils et le traitement qu'il lui fait subir est la principale source de comique ici. Mais le fait de placer la guerre du Vietnam dans un golf est juste génial. Pastiche des films sur le thème on obtient une histoire des plus absurdes mais qui personnellement m'a vraiment fait marrer.






http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=5&ide=1

 

 

  02. Fartbreak hotel (S6E9)

Épisode de voyage temporel et de futur alternatif. Des concepts bien cools et exploités assez souvent dans la série. Ou autrement dit comment voyager dans les années 80 et réussir sa carrière professionnelle en étant blonde avec des gros seins et en mentant.




http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=6&ide=9




01. Rapture's Delight (S5E9)

Ou comment mélanger Mad Max, Batman, Sarah Palin et la foi chrétienne.
C'est le genre d'épisode qu'en son for intérieur de nerd on aimerait voir adapter sur grand écran avec Bruce Willis à la place de Stan et Jim Carey dans le rôle de l'Antéchrist.

  http://www.americandad.fr/Episodes.php?ids=5&ide=9

















Il y en a beaucoup d'autres qui sont vraiment bien tournés mais c'est ceux-là qui m'ont le plus marqué dans leur grandiloquence ou leur connerie sans nom. Et puis les voyages temporels c'est quand même un truc vraiment sympa pour se prendre la tête.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger