mardi 7 août 2012

SINEMA (feat. PORN, PRIDE and PREJUDICE) - DE HEIDEROOSJES

(2004)


 De Heideroosjes est peut-être le seul groupe néerlandais qui soit un tant soit peu connu. Et même en Amérique. Même de Lady Gaga et ses collaborateurs. Quelle ne fut pas leur surprise quand des fans les alertèrent après une écoute d' 'Electric chapel'. En effet, on ne se fait pas chier auprès de la plus grosse vendeuse de musique en boîte des ces dernières années, on rippe carrément la piste guitare. Après tout, les Pays-Bas c'est un petit pays de merde, personne ne remarquera rien, qu' ils ont du se dire... OK c'est mal. Mais plus important, est-ce qu'il est bien cet album pillé ?

 Très brève présentation du groupe avant de commencer. Il est fondé en 1989 dans un village du Limbourg et  n'était pas très bien installé avant les années 2000 dans le paysage musical néerlandophone. Le combo va peu à peu s'améliorer avec le temps en touchant un peu à tout, hardcore, pop, punk et en mélangeant influences, langues, thèmes. C'est ce genre de groupe qui propose à terme les meilleures productions.

 SINema, habile jeu de mots, s'ouvre sur une véritable piste d'anthologie et s'étale ensuite sur 15 autres. Musicalement, on se prend une tole dès les premières secondes et çà ne semble jamais s'arrêter. Assez léger pour ne pas verser dans le son de hardcoreux en rut, assez sombre pour éviter l'écueil du pop-punk MTVesque, le groupe tient le bon bout enchaînant les ambiances variées les unes après les autres. Le tempo n'est par contre pas des plus élevés et les fans de D-Beat devraient rester sur leur faim. En celà, on pourra retrouver la très grosse influence des Ramones (ils ont fait une mini-tournée où ils n'ont joué que des titres des New-Yorkais). Mais les Ramones sont plutôt cools non ?

 Ma préférence personnelle va aux titres les plus travaillés comme 'The world', 'Come clean' ou 'Dan breekt de hel los !'. Quant à celui qui a été pompé/recraché sur 'Born this way', 'We all share the same sun', est tout simplement un des meilleurs présents sur le disque.
Les titres plus linéaires ont une qualité qui varie mais à mon sens 'Mamelodi Melodies' avec ses mélodies africaines et 'Euronoise', sorte de All Stars du punk européen, sont également de très bonne facture. Et en plus on trouve la générique de Derrick en intro d'un morceau. Si c'est pas euro-trash, çà !

 Marco, le chanteur et frontman, officie dans trois langues ici : l'anglais, sa langue natale mais aussi l'allemand. Malgré tout il conserve un fort accent qui peut rebuter lors des toutes première écoutes. Son chant est très basique mais s'acclimate bien aux différentes atmosphères. Vous l'aurez compris, rien de bien méchant à redire. Les textes sont la plupart du temps critiques et ironiques dans la lignée des groupes américains. Simples mais efficaces. Chaque piste aborde son propre thème comme chez la plupart des groupes d'Outre-Atlantique. Ainsi on passe assez facilement du rire aux larmes et vice-versa. On pourra tout de même se gausser en voyant le titre de la troisième piste, 'Why does everybody steal my hits ?'.  Germanotta et ses laquais n'ont donc aucune classe et n'en avaient rien à foutre de pomper chez les bouffeurs de fromage fade.


Au final, ouais il est bien cet album. Il présente  même des pistes d'anthologie. Mais copier çà reste mal. Sauf à l'école.

 
 
Je peux pas résister tellement c'est édifiant :




Je vous recommande plus particulièrement :
'SINema', 'The World', 'Mamelodi melodies', 'Dan breekt de hel los !', 'We all share the same sun' et Euronoise'
Le couple 'Psychic/ Why does everybody steal my hits ?' est pas mal non plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger