jeudi 9 août 2012

KEINER HILFT EUCH - TERRORGRUPPE

(1998)


Quand je m'ennuie en général j'écoute de la musique pour me changer les idées. Quand je n'ai plus rien de bien génial à écouter, j'écoute du vieux punk rock fin 90s-début 2000s. Pourquoi je ne sais pas, çà doit avoir une explication sociologique, mais passons. Et comme le punk rock c'est comme le reste, c'est rempli à 80% de trucs un peu bofs, je retourne très souvent sur du Offspring, du Sum 41 et tous les autres groupes d'affreux vendus américains. Et puis aussi sur Terrorgruppe LE meilleur groupe de punk allemand de tous les temps et toutes les dimensions. Non pas que les autres soient mauvais, non non. Simplement le coolomètre explose avec Terrorgruppe. C'est tout.

 Terrorgruppe est un groupe fondé en 1993 à Berlin-Ouest ( à Kreuzberg le quartier des squatteurs et autres asociaux ). Mais loin de l'intelligestia punko-bobo un peu ridicule quand même de la vilaine capitale prussienne, les membres sont originaires de l'Allemagne de l'Ouest et amènent avec eux des bonnes vieilles influences anglaises et américaines. On est loin du son morbide et complexé ouest-berlinois des 80s.
Le groupe fait pratiquement de la musique américaine en allemand, un peu comme si les Millencolin chantaient en suédois. Pratiquement seulement, car ils s'inscrivent en même temps complétement dans l'espace musical allemand post-réunification. Bref, c'est le meilleur des deux écoles qui est utilisé dans leurs compos.
Au début rigoureusement punks ils vont évoluer au fur et à mesure vers une pop agressive ou "aggropop".
Et 'Keiner hilft euch' est le premier album qui tend en direction d'un son pop.

 On a ici droit à 15 pistes. Les 9 premières sont juste terribles alors que la qualité n'est plus toujours au rendez-vous à mon sens dans les suivantes. Les compos sont d'une assez grande variété, empéchant tout impression de monotonie de s'installer. Ainsi de très nombreuses déclinaisons du rock voire au-delà sont tour à tour abordées : punk et pop naturellement dans de nombreuses variations mais aussi ska, reggae, hardcore façon Inferno l'ancien groupe du frontman, jazz, chansonette des années 30 et pour finir hip-hop. Tout un programme.

 L'instrument à l'honneur est la guitare mais la basse et la batterie sont solides, notamment sur les pistes ska. D'une technicité un peu supérieure au niveau standard allemand, l'album regorge de sonorités intéressantes et n'hésitent pas à jouer la carte des effets sonores. Le mixage est de même exemplaire puisqu'il ancre l'auditeur dans chacune des ambiances. Impossible de trop détailler ici, mais je vous assure que de ce côté c'est bien réussi.

 Le chant est intégralement en allemand. Mais en allemand "à la cool", il n'y a pas trop de sonorités agressives. La voix d'Archie est assez unique et appropriée. Il ne chante véritablement quasiment jamais, mais fait plus que bien son job.  On trouve aussi à l'occasion des choeurs féminins plutôt agréables.
Les textes sont sarcastiques la plupart du temps et assez second degré. Ils traitent généralement de thèmes sociétaux avec une vision anarchisante comme le service militaire, l'indifférence des gens à autrui, les rapports avec la police.
Mais c'est aussi l'album qui aborde le plus le vécu des membres du groupe. L'amour, l'école et leurs expériences d'Allemands aux Etats-Unis sont abordés également. Sans jamais verser dans la cocardise, un côté "Deutschland reprezent" existe dans certains morceaux.
Là où le texte se fait plus cru, on sent que c'est du vécu. 'Alles was ich weiss' sur l'école et 'Besser als nichts' sur les rapports de séduction, 'Ich und du' sur le sexe et l'amour sont pour moi des vraies références, plus profondes qu'on pourrait le penser de prime abord.
'Neulich Nacht' joue la carte de la provoc' gratuite puisqu'elle narre la folle nuit d'un homme qui se découvre homo. Ça fait toujours son effet. 'Lebenslauf' est elle aussi une ode au mauvais goût.


 Bref, c'est pas pour rien qu'aucun LV1 allemand n'a jamais entendu parler d'Archie MC Motherfucker et ses copains. Ils sont bien trop stylés pour les profs. Ecrasée par la "concurrence" américaine, leur musique ne s'est faite connaître que par un petit nombre de curieux. Bien dommage...



Ce qui est stylé ici  plus précisément :
- les pistes reggae/ska 'Keiner hilft euch' et 'Platzverweis' : TUERIES
- la très rock 'Besser als nichts'
- les punkys 'Leider nur ein Traum', 'Lebenslauf', 'Amerika', 'Alles was ich weiss'
- et mention spéciale à 'Heimatfront' l'histoire d'une femme de militaire qui se tape les potes de son mec pendant qu'il est au front. Parce que des salopes du genre y en a un peu partout :) !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger