jeudi 19 juillet 2012

EN T'ATTENDANT - MELANIE LAURENT

(2011)


Après avoir dû regarder à nouveau un bout du très limite 'Inglourious Basterds', on a reparlé de Mélanie Laurent. Suite à un défi personnel je me suis penché avec douleur sur ses œuvres sonores. Parce que déjà en tant qu'actrice on a envie de la haïr direct avec son attitude princesse-je-me-la pète, mais alors en tant que musicienne...
La pauvre petite Mélanie, qui a du souffrir horriblement dans sa vie de fille d'ouvriers élevée en ZEP, se paie donc un petit caprice de plus. Ben franchement, ils auraient mieux de filer la thune à un truc utile. Genre mon groupe. *parenthèse comique* D'emblée je le dis,nous avons là un album qu'il est bon de détester.

Dans l'ensemble Mélanie ne chante pas. Bah non elle est trop sensible pour. Elle se contente de déblatérer des conneries poétiques que Carla avait refusé. Pas la peine d'en écrire des tonnes, c'est nul. Franchement avec Avril Lavigne c'était au moins compréhensible.
Musicalement on patauge en pleine guimauve - évidemment - puisque c'est made in Poufiasse from Paris. Mais çà on le savait rien qu'à la pochette du disque. Faisons outre.

Revue éprouvante en live piste par piste :

- Début : Piano. Bon on ne va rien dire à part qu'il y a parfois ressemblance de la ligne mélodique avec 'Frère Jacques' .

- En t'attendant : Moi aussi je perds mon temps, Mélanie. Moi aussi, je m'ennuie Mélanie.
Ah merde ils sortent déjà le violon... C'était donc la piste 'trash' de l'album....

-  Everything you're not supposed to be : Grâce à wikipédia on sait qui est Damien Rice. Super. Mais c'est encore plus super quand on retrouve avec déléctation le french accent. You no ze one witch mayke your hearz cryaing. Sinon... ben c'est chiant comme un très mauvais Cabrel.

- Circus : Oh putain de l'accordéon. Donc la volksmusik c'est hype selon les Inrocks. Prions pour que la seconde venue du Christ soit proche. Allez, y a même la trompette. Mais putain...

-Kiss : J'ai eu l'impression d'écouter une piste yéyé remixée par l'équipe créative d'une pub pour une marque genre Orange. gg

- Je connais : Dictionnaire des rimes page 27 : rime en -age, etc... Entre deux clopes et deux accords merdiques, Mel (on est intime maintenant) chanterait presque. Et magnifique final genre 'la fée Clochette essaie ses nouvelles Always Ultra Plus'. gg

- Pardon : ...

- Insomnie : Un commentaire Youtube résume à merveille cette piste (vous croyiez tout de même pas que j'allais raquer pour ce truc ? ) Le voici :' encore une fois j'adore c'est doux rock voluptueux de vérité et super rythmique. Merci pour cette album c'est une vérité un bijou de la chanson française'.
Moui, c'est bien à cause de ce genre de jugement que le rock français c'est comme le vin anglais.

- Il fait gris : ... ta gueule.

- Uncomfortable : Retour du copain irlandais. J'ai eu comme un flash-back. Comme si j'entendais des bouts de l' 'Aigle Noir' de Barbara et de vieux titres des Beatles. Les effets de la lobotomisation commencent.

- Papa : ... re- ta gueule.

- Fin : Piano. Basta.Ouf.



Au final, un album dont on espère qu'il va très vite se perdre dans les méandres du temps. Et surtout qu'il ne fasse pas de petits. Les reprises des Stooges par les doubleuses japonaises, çà au moins c'était marrant et choquant.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger