dimanche 3 juin 2012

YANKEES RAUS - SLIME

1982


  Ah, Slime. Si les Anglais avaient les Sex Pistols pour commencer en beauté le punk-rock arty et nihiliste des années 70, les Allemands avaient Slime pour donner le coup de feu de la scène deutschpunk.  Le groupe est  l'archétype du genre, son Alpha et son Oméga. Chaque groupe ou presque les considèrent comme les fondateurs et ils ont -à leur corps défendant- un statut véritablement culte tant en Allemagne que chez des groupes américains (Casualties en tête). A l'inverse des Pistols, les Hambourgeois n'ont jamais fait de bonnes ventes et sont considérés comme très intègres.

Yankees Raus est l'album de la maturité et à mon sens le meilleur de la formation toutes époques confondues. Il regorge en effet de titres repris par tout le monde ou presque, lors des innombrables concerts à travers la Germanie. Très énergique avec un son parfois lo-fi (notamment pour la guitare rythmique étonnamment inconsistante et légère), il n'y a aucun compromis. Il pose là ce que sera le deutschpunk pour les trente années à venir. C'est la basse qui a le beau rôle pour une fois, vrombissante comme celà se faisait dans les 70s. La batterie est curieusement très technique sur certaines pistes et envoie tout ce qu'elle peut. Rapide et omniprésente elle charpente véritablement les morceaux.
Les deux guitares prenant le contre-pied du punk des Dead Kennedys ou de Black Flag (qui connaissent Slime), sont aiguës et destroys, exemptes de toutes influences trop dures. De petits solis aériens agrémentent les pistes de façon honnête, comme sur 'Gewinnen werden immer wir'.
Une moitié des pistes se révèlent bruitistes et dans le moule brittannique ('Kauf oder stirb'), l'autre volontiers plus rentre-dedans ('Bundeswehr', 'Yankees raus'). Certaines ont même une influence ska-reggae assez dégueulasse...(voir 'Pseudo'). De même mention spéciale à 'Nichts' qui ressemblent à un vaste foutage de gueule, avec une des musiques les plus moisies de la Création.
Mais dans leur ensemble les compositions servent toutes la voix unique de Dirk 'Dicken' Jora et son accent du Nord. Car la principale force de Slime ce sont les textes et la hargne dégagée par les chanteurs.

  S'engouffrant dans la mode importée du Royaume-Uni, pour Slime le monde est moche. Mais ils ne vont pas s'apitoyer sur leur sort. Non, plutôt attaquer que simplement subir et se plaindre. Le groupe très actif dans la scène d'extrême gauche est en effet coutumier des heurts -volontiers violents- avec la police. Le propos ouvertement anarchiste sur la plupart des pistes aborde tous les grands thèmes de cette philosophie. Police, armée, consumérisme, la pensée bon teint, les Américains, la propriété, la justice, la démocratie classique et les poseurs aussi tant qu'à faire, tout le monde en prend pour son grade. Certains textes sont encore aujourd'hui de véritables hymnes et n'ont quasiment pas pris une ride !
On peut volontiers y trouver cette même fibre extrémiste aussi présente chez des groupes comme les Bérus. Le groupe a ainsi plusieurs pistes toujours censurées à l'heure actuelle. Ils peuvent se targuer d'être les premiers musiciens allemands à l'être pour propos anarchistes. Trente ans environ après la fin de la guerre, fallait le faire.
Bref, l'orientation est on ne peut plus à gauche et celà fait plaisir de savoir que ce n'est pas juste que des mots en l'air pour faire genre. Les textes ont également une orientation très noire et la mort n'est jamais bien loin ('Alptraum'). L'anarchiste a souvent un penchant morbide et désespéré 'faut croire.
Autre domaine plus passe partout qui est abordé : le foot. Hé bé oui, Bundesliga oblige.

  Au final, on a là un album au son un peu foutraque et déglingué mais qui malgré tout impose des titres de tueurs. Je le répète Slime est et restera l'archétype du groupe de deutschpunk, les Pères Fondateurs qui ont inspiré toute une scène. Et même si vous détestez l'allemand, penchez-vous dessus si vous aimez toute la vague hardcore US originelle. Écoutez l'album trois fois, et vous m'en direz des nouvelles.



Titres qui tiennent le haut du pavé : 'Yankees Raus', 'Greensleeves' instru vraiment pas mal,
'Bundeswehr', 'Gewinnen werden immer wir', 'Block E','Legal-Illegal-Scheisseegal', 'Wenn der Himmel brennt', 'Gerechtigkeit'.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles aléatoires

Blogger